2 clubs pour une ville

Inter_Milan_vs_Milan_AC_Vivre_du_Foot.com

5- Olympiakos le Pirée vs PAE Panathinaïkós « Derby des éternels ennemis » (Athènes, Grèce)

vivre du foot Pana-Olympiakos

Tatouage Maori, position haka, Cissé est paré au combat

Aussi appelée « Mère de toutes les Batailles », l’opposition entre ces deux clubs est née, comme souvent, d’un clivage séculaire entre l’équipe de la classe ouvrière représentée par l’Olympiakos et celle de la haute société athénienne, le Panathinaïkos. Comme si ce n’était pas suffisant, ces deux clubs sont les plus titrés du football grec. Notons que c’est certainement le duel de ce classement qui s’exporte autant dans différents sports ; que ce soit au basketball, au volley-ball et même au water-polo.

4- Flamengo vs Fluminense « Le Fla-Flu » (Rio, Brésil)

La rivalité vient ici en partie du fait que l’équipe de foot du Flamengo s’est formée à

vivre du foot fla-lfu

Zlatan n’a qu’à bien se tenir

partir d’une dissidence de l’équipe du Fluminense en 1911. La traditionnelle opposition sociale divisent aussi les supporters : Flamengo rassemblant un public davantage populaire. Si force est de constater que ce derby a perdu de sa superbe d’antan, que ce soit sur le terrain ou dans les tribunes, on parle quand même du match qui a enregistré le record mondial du nombre de spectateurs. Le 12 décembre 1963 ils étaient en effet 194 603 a assisté, dans le mythique stade du Maracanã, au 0 à 0 entre les deux équipes.

3- Athletico Madrid vs Real Madrid « El Derbi Madrileño » (Madrid, Espagne)

vivre du foot Athletico- Real

Madrid, capitale du foot européen 2014

Depuis la cathartique finale de la Coupe du Roi 2013 remportée par les Colchoneros de l’Athletico, le derby madrilène a pris une autre dimension. Fini l’époque où ce match n’était qu’une formalité pour les Madridistas du Real. Il est dorénavant âprement disputé, et les deux équipes se sont mêmes payés le luxe de se retrouver en finale de la Ligue des Champions 2014 . C’était la première fois que deux équipes d’une même ville accédaient à la finale de la plus grosse compétition continentale. On ne trouve actuellement pas sur le terrain un derby dans le monde de plus grande qualité que celui-ci.

2- Al Ahly SC vs Zamalek SC « Le derby du Caire » (Le Caire, Égypte)

Al-Ahly vs l El Zamalek

Cyril Rool aime ça

Quand on sait que la Fédération égyptienne a dû annuler deux des trois dernières éditions du championnat en raison des troubles politiques et de la violence des supporters, on se doute que ce n’est pas un mince exploit d’être considéré comme la rencontre la plus redoutable de la compétition.

L’antagonisme réside ici principalement dans l’histoire diamétralement opposée de ces deux clubs. Symbole de la classe ouvrière cairote, voire des laissés pour compte, le club d’Al Ahly, a été créé en 1907 par un étudiant anticolonialiste qui a choisi le rouge comme couleur pour rappeler le drapeau du pays avant l’arrivée des anglais. À l’inverse, Zamalek est historiquement le club des étrangers coloniaux, qu’un juriste belge a fondé en 1911. Ses supporters sont réputés être plutôt des intellos, étudiants ou petits bourgeois de la classe moyenne, moqués par les fans d’Al Ahly car ils étaient, depuis le roi Farouk jusqu’à Moubarak, le club supposé aimé du pouvoir. Cela n’a toutefois pas empêché les fans des deux équipes de s’unir et de jouer un rôle déterminant dans la révolution égyptienne de 2011. Par ailleurs, il faut savoir qu’il est de tradition depuis un bon nombre d’années que ce soit un arbitre étranger qui dirige ce match. C’était par exemple le français Tony Chapron qui a arbitré la rencontre du 29 janvier 2015 (1 à 1, match à huis clos).

1- Boca Junior vs River Plate « El Superclásico » (Buenos Aires, Argentine)

Vivre du foot Boca- River Plate

« Le match n’engage pas seulement la ville, mais le pays entier » résume joliment Mario Kempes

Classé premier par The Observer dans la rubrique « les 50 événements sportifs à voir avant de mourir » ou encore vendu comme « l’expérience sportive la plus intense du monde » par The Sun, ce duel argentin se hisse sur la première marche de notre podium.

La rivalité entre ces équipes, fondées toutes deux dans le quartier de La Boca, a commencé à prendre une telle dimension après les incidents ayant émaillé le derby en 1931 : la rencontre fut en effet arrêtée après 65 minutes de jeu à la suite de l’expulsion de trois joueurs et d’une bagarre générale entre les joueurs. S’en est suivi dans la foulée des affrontements entre supporters car les fans de River Plate auraient brûlé un drapeau du Boca Juniors.

Mais le pire drame de ce derby n’a finalement rien à voir avec une bagarre, et demeure aujourd’hui encore source d’interrogations. En juin 1968, à la suite d’un match soporifique terminé sur le score de 0-0, les supporters de Boca quittent les tribunes visiteurs du stade Monumental. Ils s’engouffrent dans l’escalier de la Puerta 12. En bas de ces 80 marches sans éclairage, une porte sépare le stade de la rue. Pour une raison encore inconnue, celle-ci se trouve anormalement bloquée. Les visiteurs désireux de sortir continuent de pousser. La scène est apocalyptique, 71 personnes, dont une majorité d’enfants, trouvent ainsi la mort, asphyxiés ou piétinés. Malgré plusieurs plaintes et investigations, le ou les coupables n’ont jamais été désignés.

Indiquez nous maintenant dans les commentaires, quel derby aurait, selon vous, dû figurer dans ce classement ?
À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *